• Flying Butterfly

Bill Gates, hier, aujourd'hui et demain

Mis à jour : 27 avr. 2020

Dans une conférence TedX en 2015, Bill Gates nous avait prévenu, de manière prémonitoire et saisissante l'apparition d'une maladie virale.


Dès le début de la pandémie, dans une tribune au « Monde », le philanthrope américain insiste sur l’importance de la concertation internationale et le dépassement des égoïsmes pour vaincre la pandémie. Il suggère aux dirigeants mondiaux des mesures à prendre dès maintenant. 



Aujourd'hui, il nous met en garde. Selon lui, "le coronavirus accélérera trois grandes percées médicales. Ce n'est qu'un début. Lorsque les historiens écrivent le livre sur la pandémie de Covid-19, ce que nous avons vécu jusqu'à présent ne prendra probablement que le premier tiers environ. La majeure partie de l'histoire sera ce qui se passera ensuite. Dans la plupart des pays d'Europe, d'Asie de l'Est et d'Amérique du Nord, le pic de la pandémie sera probablement passé à la fin de ce mois. Dans quelques semaines, nombreux sont ceux qui espèrent que les choses reviendront à ce qu’elles étaient en décembre. Malheureusement, cela n'arrivera pas. Je crois que l'humanité vaincra cette pandémie, mais seulement lorsque la majeure partie de la population sera vaccinée. Jusque-là, la vie ne reviendra pas à la normale. Même si les gouvernements lèvent les commandes d'abris sur place et que les entreprises rouvrent leurs portes, les humains ont une aversion naturelle à s'exposer aux maladies. Les aéroports n'auront pas beaucoup de monde. Les sports seront joués dans des stades pratiquement vides. Et l'économie mondiale sera déprimée car la demande restera faible et les gens dépenseront de façon plus conservatrice. À mesure que la pandémie ralentit dans les pays développés, elle s'accélérera dans les pays en développement. Leur expérience sera cependant pire. Dans les pays pauvres, où moins d’emplois peuvent être effectués à distance, les mesures d’éloignement ne fonctionneront pas non plus. Le virus se propagera rapidement et les systèmes de santé ne pourront pas prendre soin des personnes infectées. Covid-19 a submergé des villes comme New York, mais les données suggèrent que même un seul hôpital de Manhattan a plus de lits de soins intensifs que la plupart des pays africains. Des millions pourraient mourir." (...) La suite de l'article en anglais ici

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Communicante éclectique, Flying Butterfly. Créé avec Wix.com