• Flying Butterfly

Controverses autour de la chloroquine : (1) ceux qui disent que cela ne sert à rien

Mis à jour : 27 avr. 2020

Depuis mon envoi du 25 mars, beaucoup de choses se sont passées, le nombre de personnes contaminées ou décédées n'a cessé d’augmenter de façon exponentielle, une grand partie (3 milliards !) de la planète vit #confinée. Et on nous prédit encore de nombreuses semaine enfermées avec son cortège de personnes infectées et des milliers de morts !



Tenter de compiler les avis face aux déclarations du Professeur #DidierRaoult en France affirmant avoir et pouvoir traiter le #Covid19 avec de la chloroquine ou #Plaquenil n'est pas une mince affaire.


Je suis avant tout une communicante non scientifique, qui tente de trier l’information, la vérifier, la synthétiser et la relayer car tout le monde, particulièrement mes compatriotes libanais ou mes amis tunisiens ou d’autres encore ailleurs dans le monde n’ont pas accès à toutes les informations. Je fais cela confinée à la maison, à coup de what’up, tél, TV et presse… et sans grand risque, comparé à ceux qui sont sur le terrain !


D’autres lecteurs sont au contraire submergés d’infos et de faux espoirs, ou pis, de fausses rumeurs  et d'informations diverses, ne veulent plus rien savoir ou sont perdus ! Un bon moyen de vérifier les Fake News d’ailleurs : 

https://www.francetvinfo.fr/vrai-ou-fake/


J’ai rajouté à ma liste initiale d’amis et proches ou relations professionnelles, les sachants, « ceux qui savent » les scientifiques, les médecins, les journalistes, les politiques. Ils ont tous été surpris de la violence de ce Covid19 et ont fait parfois des déclarations contradictoires. 


Ce n’est sans doute pas le temps de polémiquer car comme le dit notre sage Edgard Morin : «  Les controverses entre scientifiques autour du virus montrent aux citoyens que la science n'est pas un recueil de vérités absolues, mais un lieu de controverses, sans lesquelles elle n'aurait jamais pu progresser »

Sauf que pour le coup, là, franchement, nous sommes un peu pressés.


Et si mon mail n' intéresse pas les sachants, qui ont il est vrai énormément de travail et sont en première ligne, nous, nous sommes intéressés par leurs connaissances, et nous donnent s’ils peuvent un avis éclairé ! 


Beaucoup sont perplexes, désemparés ou anxieux. Nombreux sont également ceux qui s’inquiètent davantage pour leurs proches que pour eux-même. 


Il y a aussi les résilients, qui, comme le dit Boris Cyrulnik, contribuent sans vraiment le savoir encore à un nouveau développement 


J’ai eu beaucoup de réactions à mon 1er mail que j’essayerai de classer dans les catégories suivantes (même si comme le dit mon amie Carla Y, tout le monde ne peut pas rentrer dans une case, à commencer d’ailleurs par moi, curieuse, éclectique, accroc aux écrans, soucieuse de traiter et partager l’information, en quête constante de connaissances à partager…)


Ceux qui disent que la chloroquine (je vous épargne les noms savants et les associations médicamenteuses) ne sert à rien avec des réactions très virulentes de médecins, oncologues, biologistes ou scientifiques confirmés. 


C’est la réaction du Professeur François G. grand oncologue de recours à Cochin en qui j’ai une confiance aveugle et qui m’écrit le 26 mars 2020 :

«  On sait aujourd’hui que c’est du pipeau. Le Pr RAOULT  est manifestement un scientifique compétent in vitro mais aussi une personnalité mégalomane sans aucun sens clinique (il vient de prétendre voir 600 malades en consultation par jour…on se demande bien comment).

  1. les doses de chloroquine ne sont pas celles utilisées dans d’autres maladies mais des doses beaucoup plus élevées et du coup associées à des complications du rythme cardiaque, par ailleurs communs chez le sujet âgé et aggravés par les autres signes (diarrhée, deshydration…)

  2. le papier sur l’effet clinique du médicament de l’équipe de RAOULT vient d’être reviewé et le niveau scientifique est nul, aucune évaluation clinique sérieuse de l’efficacité.

Une donnée rigoureusement vraie in vitro n’est donc pas si simplement transposable.

En pratique laissons faire l’étude clinique nationale EN COURS qui permet en 3 SEMAINES de savoir l’intérêt faible ou nul de ce traitement. » 


Oui mais, d’ici là Professeur, il y aura eu beaucoup de morts néanmoins et c’est difficile à supporter !


Pierre L. anesthésiste réanimateur m'écrit : "Nicole STOP. On s’occupe chez nous de 130 patients COVID19 dont 37 intubé ventilés en réanimation. Des procédures existent dans certaines il y’a le plaquenil. Pour le moment il n’a pas montré réellement son efficacité. Des études sont en cours sur 4 branches différentes dont le plaquenil attendons les résultats. C’est de la science et pas de la croyance. Le Dr Raoult n’est pas le seul scientifique en France. Cessons de lui offrir une telle tribune."


C’est aussi la réaction de Jean-François P., médecin et chercheur : Ce sont des inventions du Raoult le savant... de Marseille. J'espère que ce grand c... avec son équipe de branquignoles sera sévèrement sanctionné... et envoyé... au coiffeur puis à l'asile.


Il m’envoie plusieurs articles, dont celui de France Inter pour comprendre tout sur la chloroquine en onze questions

Et un lien vers un site professionnel mais bon, les références à elles seules me rebutent même si c’est une mine pour les scientifiques qui veulent s’y coller.


Mon amie Jeanine Y, biologiste sérieuse en rajoute, même si elle dit qu’elle n’a pas vraiment d’avis tranché et ne sait pas trop que croire : 

Encore un article dans Futura Sciences qui explique en détail pourquoi l’étude de Raoult n’est pas valable.


...à suivre









4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Communicante éclectique, Flying Butterfly. Créé avec Wix.com