• Flying Butterfly

Jacinda Ardern, si bienveillante, si admirable Première Ministre de Nouvelle-Zélande

En ce moment, la Nouvelle-Zélande* me fait envie. Tout d'abord, il n'y a plus de coronavirus, pas de guerre et ensuite, il paraît que c'est un très beau pays insulaire avec de superbes étendues de terre et de mer. J'avoue également que ce pays est tellement loin de ma culture qu'il m'attire encore plus. Last but not least, la Nouvelle Zélande est gouverné par une toute jeune Première Ministre dont on ne donnait pas cher de sa peau et qui a déjoué les pronostics.


©GUO LEI / XINHUA-REA


Trop aimable. « Rien dans le fond »,persiflait-on dans les rangs de la droite néo-zélandaise, en observant Jacinda Ardern, 37 ans, chevelure brune tombant en cascade autour d’un visage constamment illuminé par un immense sourire et nouvelle présidente du Parti travailliste. C’était à l’hiver austral 2017. Quelques semaines avant qu’au terme des élections législatives du 23 septembre, la députée, déjouant tous les pronostics, ne devienne la plus jeune femme première ministre du monde.


L'article dithyrambique du Monde 12 juin 2020 la décrit comme une personne bienveillante ayant fait de ce trait de caractère une arme de séduction à l'heure où le monde manque cruellement de personnalités politiques qui en sont dotées.

"Elle s’est révélée solide comme un roc quand une succession de crises a secoué l’archipel, d’ordinaire si paisible : de la tuerie de masse commise par un suprémaciste blanc dans deux mosquées de Christchurch, le 15 mars 2019, à l’éruption du volcan de White Island,qui a coûté la vie à 21 personnes en décembre de la même année, en passant par le nouveau coronavirus, en février. A chaque fois, son calme, sa détermination et la qualité de son leadership ont été salués.

Sa gestion de la crise due au SARS-CoV-2 a emporté tous les suffrages dans l’archipel. Après avoir fermé les frontières pour bénéficier des avantages de l’insularité, la travailliste a fait le pari d’éradiquer le Covid-19 et décidé, pour y parvenir, d’imposer aux 5 millions de Néo-Zélandais– comme à l’économie – l’un des confinements les plus stricts de la planète." Résultat : 1504 cas seulement et ensuite, aucun cas.


Après avoir annoncé une baisse de 20% de son salaire et de celui de ses ministres, lancé l'idée de la semaine de 4 jours pour relancer le tourisme, Jacinda Ardern n'en finit pas de faire parler d'elle et d'être célébrée pour son empathie, sa franchise et sa simplicité. Ainsi, "les Néo-Zélandais l'ont vu s'adresser à eux, en direct à la télévision, depuis son canapé, habillée d'un simple s rvêtement. Elle venait de mettre au lit sa petite fille de deux ans. Nommée Première ministre en octobre 2017, Jacinda Ardern, 39 ans, a rapidement gagné le coeur de ses concitoyens en poursuivant son mandat jusqu'à la fin de la grossesse." L'Express 18/05/2020


Ce pays de 5 millions d'habitants seulement nous paraît loin mais emprunt d'une cohésion sociale rêvée par de nombreux pays. Et les Maori, à l'origine de la population néo-zélandaise me passionnaient lors de mes premiers cours d'anthropologie. Excellente communicante s'adressant par exemple à son peuple par des sessions Facebook de questions-réponses, DJ par passion, mère au pouvoir, cette plus jeune première ministre a réussi l'exploit d'être la femme politique la plus populaire de son pays depuis un siècle avec une notoriété internationale forgeant l'admiration. Allez, une petite vidéo pour inspirer certains ou certaines ?


Cliquez sur l'image ci-dessous


Et quelques mots quand même sur la Nouvelle Zélande*, extraits de Wikipédia :


L'histoire de ce pays est l'une des plus courtes du monde, car il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : en effet les Maori y sont arrivés entre 1050 et 13007, tandis que les Européens y débarquèrent en1642. De 1788 à 1840, les îles de Nouvelle-Zélande font officiellement partie de la Nouvelle-Galles-du-Sud, le territoire devient par la suite unecolonie britanniqueà part entière le 6 février 1840 — jour de lafête nationale néo-zélandaise— avec la signature du traité de Waitangi. La Nouvelle-Zélande devient indépendante le 26septembre1907en devenant un dominion, puis accède à la pleine souveraineté en 1947 avec la ratification du Statut de Westminster de 1931. Elle maintient de forts liens avec le Royaume-Uni, ainsi qu'avec l'Australie(pays anglo-saxon le plus proche et partageant une partie de son histoire).



La Nouvelle-Zélande est depuis son indépendance une monarchie parlementaire, et est membre du Commonwealth. Le pouvoir politique est détenu par le Parlement démocratiquement élu. La langue nationale est l'anglais, mais la langue des signes et le māori ont également un statut officiel, bien que peu utilisées. La capitale est Wellington et la plus grande ville Auckland. La monnaie est le dollar néo-zélandais. La population, estimée à environ 4 millions d'habitants en 2013, est majoritairement d'origine européenne, tandis que les Māoris forment la minorité la plus nombreuse. Les Polynésiens non māoris et les Asiatiques, représentent également d'importantes minorités.


32 vues0 commentaire