• Flying Butterfly

Le confinement aurait sauvé près de 60 000 vies

Sur Linkedin, mon ami François M. relaye une étude de l'EHESP sur les effets du confinement du 19 mars au 19 avril et qui montre la puissance du virus.


En résumé et en arrondissant : - avec confinement, ce mois a connu 12.000 morts du virus à l’hôpital, s’ajoutant (partiellement) aux 50.000 morts en moyenne par mois, en France - sans confinement, il aurait fallu ajouter 60.000 morts, soit au total, de l’ordre de 120.000 morts en un mois par rapport aux 50.000 habituels.


L’étude ne prend pas en compte les morts en Ehpad, les morts du virus à domicile et la mortalité collatérale résultant de l’éclatement total du système de santé. Au total, on aurait été a minima à 150.000 morts en un mois, soit trois fois le nombre de morts habituel. Les retombées économiques, sociales et politiques sont inimaginables.


Télécharger l’étude “COVID-19: One-month impact of the French lockdown on the epidemic Burden » (pdf, 2,3 Mo)




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Communicante éclectique, Flying Butterfly. Créé avec Wix.com