• Flying Butterfly

Controverses autour de la chloroquine : (3) oui mais...

Mis à jour : 7 nov. 2020

Je vous ai perdus ? Ne partez pas si vite, le meilleur est à venir, celui qui m’a finalement convaincu, que l’on a assailli de questions et qui était à portée de main : mon ex-directeur général, Pierre Tambourin, biologiste, cancérologue, virologue, ex-directeur de Curie, Cochin, Inserm, CNRS et Genopole … pédagogue et ayant une capacité de lire et de synthétiser rapidement comme un vrai bon polytechnicien. 


Bon, il est vrai que j’ai été rémunérée 18 ans à faire connaître Genopole et son directeur en tant que directrice de la communication, mais là, je vous assure, je ne suis pas payée pour faire son apologie, d’autant que j’ai souvent été en désaccord avec lui, pas sur le plan scientifique puisque je n’en suis pas une, mais sur la stratégie de l’entreprise, le management, la manière de mettre en œuvre les moyens pour atteindre certains objectifs... Aujourd’hui, nous sommes les plus grands amis du monde et échangeons régulièrement.


Mais là n’est pas la question, ma grande confiance en lui et l’amitié fidèle qui s’est établie entre nous me conduisent à vouloir diffuser un avis qui me semble, en l’état actuel des choses, assez censé ! Il est basé sur des discussions et avis tel le directeur de l’Institut Pasteur à Shanghai ou avec mes amis médecins, Pierre S., Paul P. Sadeck L. et d’autres encore qui administrent le médicament dès l’hospitalisation du patient diagnostiqué positif avec symptômes et ont utilisé ce médicament dans d’autres pathologies et en connaissent bien les effets secondaires. 



En résumé Pierre Tambourin considère qu’il faut utiliser la chloroquine, à certaines conditions. Peut-être cet avis sur la chloroquine ne sera plus plus valable demain, après-demain, la semaine prochaine ou dans 15 jours, car la méthode du Professeur Raoult reste contestable mais le pic et le pire sont à venir dès la semaine prochaine et en attendant, il faut agir d’urgence, vite et on ne sait pas trop comment !


Cet article a été publié dans plusieurs supports, je vous le mets en lien tel qu’il est paru dans les Echos et si vous voulez le voir en ligne, il est sur Linkedin, Facebook (pour ceux qui sont sur les réseaux sociaux) et des sites en accès libre, merci à mes amis fidèles journalistes depuis longtemps de l’avoir publié !


Sur le Quotidien du médecin, avec de nombreux commentaires


Sur Linkedin avec beaucoup de réactions car bien sûr, sa parole n’est d’évangile, c’est un avis peut-être plus censé que d’autres !

https://bit.ly/2yhjc7h

https://bit.ly/2WRjFYa


Je vous passe les réactions politiques souvent sérieuses, parfois divergentes, perdues ou erratiques, jusqu’au revirement français d’Edouard Philippe pour le moins inquiétant : https://bit.ly/39rK9Ss


Pour Jean D. "Tant que l'activité de la chloroquine n'est pas établie, il n'est pas éthique de la prescrire". Le dossier Raoultix ou la farce de la chloroquine déchaîne les réactions.


Il y a déjà de nombreuses réactions et commentaires. J’en retiens un particulier, connaissant la propension de l’être humain à avoir peur du manque, (cf. la ruée vers le supemermarchés, les pâtes, le riz et le PQ, je n’ai toujours pas compris pour quoi d’ailleurs !) celui de mon amie psychiatre Catherine R :  

«  L'article de P. Tambourin est très bien mais surtout ne dévalisez pas les pharmacies pour vous automédiquer ! Il faut s’insurger sur les attitudes inadmissibles de certains qui consistent à se procurer le produit, parfois de façon crapuleuse et de s’automédiquer ce qui est délétère et peut être nuisible » 


Que dire du libéralisme controversé mais brillant Laurent Alexandre, qui, cette fois-ci, descend Raoult tout en précisant que nous laissons une dette immense à nos enfants qui payeront.


Je n’oublie évidemment pas les réactions humoristiques, merci Randa T., merci Fouad A., merci Freddy AA, merci Sylvie D. et Dominique G, merci à Martine S.













3 vues0 commentaire