• Flying Butterfly

Le vaccin, le rebond et la relance

Dernière mise à jour : 31 août 2020

A l'heure qu'il est, la pandémie de la Covid19 a fait près de 625 000 morts dans le monde 15 millions de cas d'infection dont plus de la moitié sont guéris. Ces chiffres bougent tous les jours et apportent leur lot quotidien d'incertitudes, de connaissances nouvelles, de politiques spécifiques et de revirements. Ce qui est sûr, c'est qu'il nous faudra vivre avec la pandémie pendant plusieurs mois encore.


Car, même si la recherche d'un vaccin avance à pas de géants, avec plusieurs candidats vaccins en phase 1 et bientôt en phase 2, la phase 3 des recherches qui signifie que plusieurs milliers de personnes doivent être testés et que certains candidats ne passeront pas ce cap, pourra prendre plusieurs mois. Comme le précise Christophe d'Enfer, directeur scientifique de l'Institut Pasteur la troisième phase des études cliniques doit notamment vérifier si les personnes vaccinées ont moins de chance d’être infectées par le Covid-19 que les personnes qui n’ont pas reçu le vaccin. L’épidémie qui décline actuellement pourrait allonger cette étape-clé”.


Pour bien comprendre le processus de recherche et développement d'un vaccin puis de sa mise sur le marché, il n'est pas inutile de lire les généralités de cet article très bien fait de vaccination Info Services. Une chose est sûre : un vaccin mis à disposition du grand public, ce n'est pas pour tout de suite assène le Dr Bruno Hoen, directeur de la recherche médicale à l’Institut Pasteur "Ce ne sera pas en 2020 et si c'est en 2021, ce sera juste un exploit." France Info, 20 juillet 2020



Mais comme le rappelle cet autre article publié dans le New England journal of Medicine, dans le cas du Covid, certaines recherches, connaissances et tests ont pu être réalisés ou acquis en à peine 6 mois par plusieurs laboratoires privés ou publics dans le monde. Selon une étude — publiée le lundi 20 juillet 2020 dans la revue The Lancet — sur les 200 projets de vaccins en cours, seuls deux ont démontré "une forte réponse immunitaire" contre le Covid-19. Si les candidats sont nombreux, (Vaccins et médicaments contre le coronavirus : le point complet sur la recherche et les essais) que la course aux vaccins est bien engagée tout comme les pré-achat de doses par certains pays, la phase 3 demeure cruciale.



Et ce d'autant plus qu'après avoir affirmé le déclin de la pandémie, le déconfinement dans certains pays comme l'Espagne ou la France, sans parler du Brésil par exemple, a augmenté à nouveau la circulation du virus et l'on craint aujourd'hui un rebond. La Catalogne reconfine à nouveau et le virus recommence à circuler en France au gré des flux des vacanciers. Ainsi, comme le précise un article du Monde, près de deux semaines après la fin de l’état d’urgence sanitaire, les départ en vacances contribuent à augmenter la circulation du coronavirus.


Que valent dès lors les différents plans de relance annoncés en France d'abord et en Europe ensuite, avec un accord historique obtenu à Bruxelles pour un prêt européen de 360 milliards sur 30 ans et 395 milliards de subventions ? La France qui devrait en obtenir 40 milliards qui s'ajoutent aux 60 milliards de budget du ministère de l'économie entame sa valse d'aides à coup de milliards pour différents secteurs de l'économie. De l'aéronautique au plan jeunes en passant par l'automobile, tous les secteurs principaux de l'économie et les cibles les plus fragiles seraient aidés. Prêts bonifiés de l'Etat ou subventions, on s'y perd, c'est vrai, mais ces milliards ont le mérite d'exister, un peu virtuellement pour l'instant mais ils devraient être là du moins, on l'espère fortement,


Mais à l'heure même où l'on annonce une crise partie pour durer et que l'on s'est perdu en conjectures sur le monde d'après, quel mode d'emploi pour combattre les angoisses de nombreuses générations et quelle assurance d'un avenir meilleur ? Pas de réponse unique certes, mais un exercice d'imagination à la portée de chacun : « Seule l'imagination nous permet de voir les choses sous leur vrai jour, de prendre du champ face à ce qui est trop proche afin de le comprendre sans partialité ni préjugés, de combler l'abîme qui nous sépare de ce qui est trop lointain afin de le comprendre comme s'il s'agissait d'une réalité familière. » Hannah Arendt, Compréhension et politique, Revue Esprit.  






46 vues0 commentaire