• Flying Butterfly

Le marché de l'art en ligne avant et après le Covid-19

En 2018, selon le rapport de l'assureur Hiscox, e marché de l’art en ligne a progresse à un rythme soutenu. "2018 n’a pas été une année révolutionnaire et nous attendons de voir comment s’opérera la consolidation et quelles seront les victimes dans un marché clairement saturé. Il est peut- être déjà possible de tirer quelques conclusions, les plateformes en ligne ont en effet commencé cette année à montrer de réels signes de pessimisme pour l’avenir. Dans tous les cas, les projets commerciaux et les lignes de crédit vont être poussés au maximum, car la plupart des acteurs ont anticipé que le marché de l’art en ligne se développerait et représenterait un volume d’affaires significatif bien plus rapidement." Lire l'étude en cliquant ici


Pendant le Covid, selon Les Echos du 7 avril 2020, "les premiers résultats sont éclectiques pour les foires d'art on line . En pleine crise du coronavirus, Art Basel Hong Kong et Art Dubaï, sont les premières grandes foires à proposer des oeuvres sur Internet, chacune selon une formule particulière. Le contexte tire les prix vers le bas mais les a!aires continuent." A lire en cliquant ici


De gauche à droite : Myçal El Khouri (MEK), Jad Salman, Jeremy Stigter, pas encore sur le marché de l'art en ligne, mais qui sait !


7 vues0 commentaire