• Flying Butterfly

Oum Kalthoum toujours avec Ibrahim Maalouf

Je ne résiste ni à l'un ni à l'autre. Alors quand Ibrahim Maalouf décide d'interpréter Kalthoum, avec l'une des plus belles chansons de la diva égyptienne "Alf layla wa leila",(Mille et une nuit), je dis bravo. 


"Si Oum Kalthoum interprétait cette chanson d’une traite, jusqu’à amener son public à l’extase, Ibrahim Maalouf la divise en séquence. « Nous l’avons découpée pour que le public occidental comprenne les différentes parties, qu’il y a une ouverture, puis une répétition du thème, c’est pourquoi j’ai divisé le morceau en mouvements.»

Ses albums, Ibrahim les dédie à sa fille Lily et à ses futurs petits-enfants en citant « Les Identités Meurtrières » de son oncle Amin : « Que ton petit-fils, devenu homme, découvrant le livre un jour par hasard dans la bibliothèque familiale, le feuillette puis le remette à l’endroit poussiéreux d’où il l’avait retiré, en haussant les épaules, et en s’étonnant que du temps de son grand-père, on eût encore besoin de dire ces choses-là. » C’est ce que le trompettiste souhaite aussi à ses albums." Extrait de l'article : Ibrahim Maalouf et la lumière de « Kalthoum » à lire en cliquant ici



Mais le mieux, c'est de l'écouter bien sûr, d'une traite ou par séquence, comme bon vous semble. Moi je dit encore.




Et d'autres vidéos et musiques de ce génie du Jazz et de la trompette sur son site You Tube



51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Communicante éclectique, Flying Butterfly. Créé avec Wix.com